Maximiser la durée de vie de son toit plat: entrevue avec notre patron

20 février 2020 / Conseils, Toits plats

Les toits plats ont une durée de vie qui varie beaucoup en fonction des matériaux utilisés pour les recouvrir, que ce soit une membrane ou un système asphalte et gravier. Outre les matériaux qui la composent, la toiture est également affectée par le climat et certains éléments sur lesquels il est possible d’avoir une incidence.

Comme bien des travaux reliés au bâtiment, remplacer un toit plat est une dépense qu’on souhaite faire le moins souvent possible. Après tout, plus on maximise la vie de sa toiture, plus on dispose de budget pour faire d’autres améliorations sur son bâtiment. 

Nous avons demandé à notre président et co-fondateur, Louis-Philippe Poisson, reconnu pour son expertise en toits plats, de nous indiquer comment les propriétaires pouvaient prolonger la durée de vie de leur toit plat!

Louis-Philippe Poisson, Président

 

Avant tout, est-ce vraiment possible de maximiser la vie d’un toit plat? 

«Oui, et de beaucoup! On est appelé à remplacer des toits plats qui ont parfois 10 ou 12 ans, alors qu’ils auraient dû durer 25 ans! Lorsqu’on pose quelques questions au propriétaire, on se rend compte que personne n’est jamais monté sur le toit pour l’inspecter ou l’entretenir», nous indique M. Poisson. 

«Dans d’autres cas, on se retrouve sur des toitures qui ont duré beaucoup plus longtemps que prévu et le propriétaire nous indique l’entretien qu’il a fait chaque année depuis 30 ans. Tout est une question de vigilance et d’attention!»

Inspecter chaque année

Il est important d’inspecter son toit plat au moins une fois par année

 

«En fait, la différence avec les toits plats, c’est qu’on ne les voit pas: on les oublie! Si l’eau ne coule pas dans le bâtiment, on présume que tout va bien. Si on ne remarque pas la petite fuite banale qui est en train de se créer sur le toit, il peut se passer des années avant que ça coule à l’intérieur et qu’on découvre que finalement, la moitié du toit est pourrie!» affirme Louis-Philippe Poisson.

«Pour les bâtiments résidentiels, on conseille aux propriétaires d’inspecter leur toit plat deux fois par année. Pour les propriétaires de bâtiments commerciaux et industriels de plus grande superficie, on conseille aux propriétaires de faire faire au moins une inspection professionnelle par année.»

Pour apprendre comment inspecter votre toit plat vous-même, consultez notre guide

L’entretien, c’est la clé! 

L’entretien comprend le nettoyage du drain pour éviter qu’il se bouche

 

«Il y a des choses toutes simples qu’un propriétaire peut faire et qui auront une incidence énorme sur la durée de vie de sa toiture! Retirer les débris de la toiture, retirer les feuilles mortes du drain, calfeutrer les portions qui semblent plus faibles, couper les branches qui sont trop près de la toiture, traiter la moisissure et les algues de toit qui peuvent se créer, fixer les composantes qui ne semblent pas solides, etc. En cas de doute, il ne faut pas avoir peur de faire appel à un couvreur professionnel non-plus: c’est toujours moins cher de faire faire un entretien préventif que de subir un dégât!»

Pour planifier un entretien préventif de votre toit plat, contactez-nous

Limiter la circulation

«On est parfois surpris de voir à quel point certaines toitures subissent beaucoup de circulation, surtout lorsqu’il y a de l’équipement installé sur le toit. Monter 2-3 fois par année sur son toit pour l’inspecter et l’entretenir, c’est une chose, mais il ne faut pas que ça devienne une autoroute non-plus!», plaisante Louis-Philippe. 

Il est important de s’assurer que le gravier est bien réparti sur le toit

 

«Surtout si la toiture est composée d’asphalte et de gravier, il faut s’assurer que le gravier est réparti également sur toute la surface. Quand on marche souvent au même endroit, le gravier finit par se déplacer et les couches d’asphalte ne sont plus protégées du tout contre les éléments et le toit se met à se dégrader très rapidement»! 

Déneiger

«La neige, on en a souvent parlé, mais ça représente un facteur important de la durée de vie d’une toiture! Au printemps, quand il se forme une couche de glace sous la neige et qu’il se met à pleuvoir par dessus tout ça, ça ajoute des milliers de livres sur la toiture. Ça la met à rude épreuve et ça finit par la dégrader! 

C’est sans compter le drain qui peut se boucher et retenir l’eau. Ça, après, ça garde l’eau sur la toiture et ça finit par accélérer le vieillissement des joints et des éléments plus fragiles! Mieux vaut déneiger une ou deux fois par année pour limiter les contraintes exercées par le poids et l’eau!»

Plus d’information sur le déneigement de toits plats

Plus de conseils de Louis-Philippe Poisson sur les toits plats

Obtenez une estimation gratuite
en moins de 24h!